La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Biocoop Épone
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Mardi

Ouvert de 09h30 à 19h30

Les dernières nouvelles du réchauffement font froid dans le dos… mais ce n’est pas une raison pour désespérer

Les dernières nouvelles du réchauffement font froid dans le dos… mais ce n’est pas une raison pour désespérer

À partir du 28/04/2015

Biocoop Épône
Alors que la conférence internationale sur le climat à Paris à la fin de l'année s'approche, et alors que Mars 2015 a été le mois de mars le plus chaud sur la planète depuis le début des relevés des températures en 1880, voici un article de Jean Gadrey paru dans la revue Alternatives économiques qu'il nous parait important de partager avec vous.
Le catastrophisme est paraît-il à proscrire. Il n’inciterait pas à l’action. Je veux bien, mais comment voulez-vous que les gens se mobilisent s’ils n’ont pas conscience des périls et si, pour ne pas « sombrer dans le catastrophisme », on ne leur dit pas que, sauf réaction collective déterminée, ce qui va se produire sera gravissime dès les prochaines décennies et que nous assistons déjà aux premières manifestations d’une « catastrophe humanitaire planétaire » sans précédent ?

Le catastrophisme pur et dur est fondamentalement pessimiste (c’est fichu, on n’échappera pas à l’effondrement), et en effet, il est démobilisateur, donc accélérateur d’effondrement. Tel n’est pas le cas si l’on prend simultanément conscience des risques et de l’existence de solutions crédibles, humainement et socialement non régressives, du local au mondial. C’est en « jouant » sur ces deux registres que l’on peut convaincre et inciter à agir, à passer du « indignez-vous CONTRE » au « mobilisons-nous POUR ». LIre la suite
Retour